Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 19:43

 

Il y a une quinzaine d’années, j’avais pris le train jusqu’à Lus la Croix Haute avec mon vélo, puis j’avais pédalé jusqu’à Marseille  pour y rejoindre ma famille…  C’était un coup d’essai pour un éventuel Varces / Nice que je n’ai encore jamais concrétisé !!!

A l’époque, la nationale de Lus jusqu’à Sisteron m’avait pesée à cause des voitures. J’avais donc dans la tête de refaire, un jour peut-être, ce circuit sans le train et sans cette nationale.

Vendredi dernier toujours dans le même état d’esprit, à l’occasion d’un weekend entre amis, j’ai rejoins Le Beausset dans les règles de l’art, afin de valider un espece de brevet 300km !! Il m’a fallut du gros moral pour partir à 6h15, car une bruine se transformant en pleuviote brouillard dés St gorges de Commiers n’était pas pour me rassurer sur mon avenir cycliste !!! J’ai roulé 2H00 dans ces conditions bretonnes. La pleuviote s’arrêta à l’entrée du Dévoluy, mon 1er rayon de soleil fût sur le col du Festre (une première pour moi) et le soleil franc sur Veynes. Une fois arrivé à Veynes, toujours dans l’esprit d’éviter la nationale Lus / Sisteron, j’ai continué sur le même axe que le Dévoluy en direction du col d’Espreaux pour basculer sur la vallée de la Durance. Idem, tranquille pas de voiture, une pente douce, bref du bonheur.

De là, jusqu’à Trets via Sisteron, Volonne, Les Mées, Oraison, Vinon, Rians,  pourrait être une grande traversée du désert pour les purs montagnards, mais pour le Normand que je suis, ce grand et long faux plat  descendant de 110 km avec petit vent ¾ face fut une réconciliation avec mon passé.

Arrivé à Trets, une petite pause s’impose, car toujours pour éviter les voitures, j’ai trois petits cols, voire petites bosses devant moi. Mais là, avec pas loin de 250km dans les cuisses, je sais qu’il va falloir gérer ces « bosses » comme des grands cols. Pas de la Couelle, Pas d’Orgnon, col de la Roussargue, et pour finir le col de l’Espigoulier avec sa magnifique descente sont bien passés, certes en 39x24/26 mais j’ai gardé du plaisir. Car  je termine bien fatigué, mais aucune blessure à la selle, aucune contracture, pas d’hypo non plus. Bref, à point mais pas cuit de chez cuit.

Je suis vraiment content d’avoir validé mon premier 300km.

Varces / Nice est toujours en moi, j’espère concrétiser ce projet cette année.

 

                                                                          Régis.

 

 

Parcours et profil en cliquant sur le titre ci-dessous:

ROUTE: Endurance+++ :)) D+réel 4000m

Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE RANDOS DE NOS ADHERENTS
commenter cet article

commentaires

Jean-Louis 07/06/2016 16:10

Tu es digne des anciens du CRV ! Bravo pour tes 300km ! Fier de toi !

séjours vélo en espagne

logo velo cambril

Divers

TOPOS VTT                

LE CRV AU FIL DU TEMPS  

 

 

 

 

Articles Par Catégories