Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 Feb

MEDITERRANEE / ATLANTIQUE

Publié par cyclorandonneurvarçois  - Catégories :  #ROUTE

TRANSPYRENEENNE  de 1004 km /62 cols / 23000 m  de dénivelée / 12 étapes à la force des mollets et du pédalier, mais aussi la force morale

24 juillet au 5 août 1999

A 60 ans un THONON / TRIESTE  en 1994 avec 7 participants.

A 65 ans une  TRANSPYRENEENNE  en 1999 et 6 participants

4 cyclos pour cette aventure : Serge, Jean-Claude, Jérôme, Louis (dit Tintin) et 2 accompagnatrices : Liliane, Geneviève, la fiancée  de Jérôme nous rejoindra plus tard.

 

*********************************************

 trace de port bou à hendaye

trace GPS: de port bou à Hendaye (la totale) 

 

 

 

 SAMEDI 24

Regroupement pour un départ en voiture  afin de rejoindre RIVESALTES  pour y passer cette 1ère nuit  qui sera bien agitée à cause d'un mariage qui anime notre hôtel jusqu'à 4h du matin

 

DIMANCHE 25: PORTBOU / VINCA  119 km.  8 cols

TRACE GPS: Portbou à Vinça 

 

  Après un réveil un peu dur, un p'tit déj' sous forme de buffet sera le bienvenu. Ensuite en voiture pour filer sur  PORTBOU (Espagne) point de départ de cette aventure cyclotouristique.

8h - PORTBOU -nous y arrivons par une belle route en lacets qui « tombe » dans la mer au petit village. Préparatifs  des vélos et des cyclos. Traditionnelle photo de départ sur la plage et c'est parti. Nous remontons les lacets, qui en roulant nous donnent de magnifiques  points de vue et nous repassons en France. Puis ce sera le premier col d'une longue série : COL des BALITES 170m. A PORT VENDRES on en « perd » déjà deux qui ont filé tout droit au lieu d'attendre au carrefour (on se retrouvera plus loin). A le BOULOU petite chute sans gravité. Nous serons d'ici peu à CERET et son vieux Pont du Diable du XIVème s.  Nous laissons la grande route pour une petite, plus tranquille, et nous allons vers le COL de LIAURO 380m. Le beau temps  et la chaleur sont pour nous. Un pique-nique au col et continuation sans difficulté particulière, et nous franchissons le COL de PALOMERE 1036m. Dans toutes les  étapes, un certains nombres de petits col  vont se succéder, sans être tous nommés.  A VALMAYA rien pour héberger, nous poussons à VINCA pour le camping. Il est 17 h. Installation, repas en ville et retour dodo.

 

LUNDI 26: VINCA / QUERIGUT  73 km. 3 cols. 2100m de dénivelée.

 

TRACE GPS: Vinça à Querigut

 

7h45. Belle journée enrichie de nouveaux cols. Passage au village de EUS, ancienne cité fortifiée.Ca commence à grimper pas mal et les cyclos négocient tout ce qu'il faut pour les côtes. Passage à MOTLIG-les-BAINS, station thermale et le sympathique village de MOSSET. L'itinéraire se poursuit assez durement avec le superbe COL DE JAU 1513m. De très beaux lacets en permettront  un meilleur accès malgré des % relevés, tout cela sous le soleil qui darde ses rayons. Au col nous changeons de département : P.O. / ARIEGE.  Belle descente pour arriver, sous une forte chaleur, à ROQUEFORT de SAULT où l'on appréciera l'ombre limitée d'une petite église pour casser la croûte. Nous reprendrons la route sous un soleil de plomb. Les COLS de GARAVEL 1256m  et MOULIS 1009m sont franchis , ce qui terminera la journée de difficultés. La descente nous conduit au pied des ruines du CHATEAU d'USSON. ESCOULOUBRE devait être la fin d'étape mais c'est à QUERIGUT que nous atterrissons ; pour cette finale c'est une très dure montée qui nous conduit au camping et qui a fini  « d'achever » les cyclos ! les Pôvres ! il est 16h30. La journée est plus courte en km mais plus ardue avec des chevrons aux % très élevés. Allez, bon repos et récupération, bien installés près d'une petite rivière.

 

MARDI 27: QUERIGUT / SURBA - 90 km. 4 cols. 1900m dénivelée.

 

TRACE GPS: Querigut à Surba  

 

7h35. départ est donné et reprenons la route normale du trajet pour MIJANES et affronter le très superbe COL de PALHIERES et ses 2001m. Courage les cyclos...et tout à gauche car une moyenne de 9% est annoncée au pied du col et vous guette. De très beaux lacets bien prononcés serpentent dans le paysage. Nombreux sont les chevaux sur la route qui montent tranquillement au col, cloche au cou, et ils connaissent le parcours. Pas de circulation, ce qui permet une ascension en toute tranquillité. En prenant de la hauteur une vue sublime s'offre à nos yeux. Difficile de décrire tout ce qui se dégage de cette beauté. 9h10 ils sont regroupés au col. SUPER ! Une photo s'impose pour le souvenir de ce fabuleux col,  c'est aussi une référence pour le Club des 100 cols et des chasseurs de cols de cette randonnée ! Une très longue descente s'amorce avec elle aussi de belles boucles, et s'est  l'annonce du COL de CHIOULA 1431 m assez dur lui aussi, malgré les nombreux lacets d'accès, mais plus de circulation. Enchaînement par le COL de MARMARE 1361m. et sa descente en corniche. Une pluie dense arrose la petite troupe. Nous optons la pause pique-nique à LORBAT avant AXIAT, avec dans le secteur de nombreuses carrières de talc. S'en suit le café à TARASCON / ARIEGE que nous ne prendrons pas le temps de visiter, cause de petits différents. A SURBA se termine donc l'étape.

 

MERCREDI 28: SURBA / SEIX. 90 km. 3 cols + autres moins importants) !!! 

 

 

TRACE GPS: Surba à Seix  

 

  Un gros déluge cette nuit a noyé quelques tentes et après avoir tous mal dormi il faut voir les têtes ce matin !!! enfin ça ne retarde pas trop le départ de 8h, qui va mener les pédaleurs tout d'abord au COL de PORT  1249m. Comme sur toutes les routes de montagne  le km et le % sont annoncés au bas du col. Pour amorcer ce col, il est signalé sur 10 km, 555m de dénivelée, pente moyenne 5,5, et maxi 8%. Ca peut encore « aller » ! La  grimpée est agrémentée de lacets assez confortables pour rouler et ce fut une prestigieuse arrivée  à ce col de Haute Ariège. Le versant descente s'avère assez raide et petit à petit l'approche d'un nouveau col se dessine. C'est le COL du PORT de LERS 1517m, un peu plus long puisque 16,500 km, 920m dénivelée, et moyenne de 8,5%.  Il s'effectue en aller-retour,  il est très désertique, très dégagé dans un site montagneux remarquable. Retour au carrefour et halte pour manger. Agrémenté d'un étang, le cadre est magnifique et nous apprécions ce décor. Il nous faut déjà penser au prochain col qui nous tend les bras : le COL d'AGNES 1570m. Malgré une montée laborieuse nous jouissons d'une superbe ascension. L'itinéraire se poursuit jusqu'à SEIX où nous avons camping et hôtel à notre portée. Il est 15h30. de quoi se reposer après midi. Nous avons profité de splendides points de vues et même si le parcours fut difficile, ce fut un beau parcours.

 

JEUDI 29: SEIX / ST-BEAT     90 KM . 4 COLS. 1850m dénivelée

TRACE GPS: Seix à St Beat 

 

On se retrouve tous à l'hôtel et 7h45 on démarre pour un nouvel objectif : le COL DE CORE 1395m. Nous ne sommes pas gâtés ce matin, car il commence à bruiner, puis à brouillasser assez fort tout au long du parcours. Les gortex sont  les bienvenus dès le départ. Les nuages bas nous enrobent parfois, on ne voit plus rien. Avec l'altitude l'air devient plus froid et plus humide. Bien se couvrir en haut pour se lancer dans la descente au bas de laquelle on enchaînera le COL de PORTET d'ASPET 1069m qui n'offre rein de particulier. A 11h10 nous entrons en Haute Garonne. HEMMA Morte sera le point de pique nique avec un retour su soleil bien apprécié. Ensuit deux cols pour terminer la journée : COL de BURET et COL des ARES.  L'équipe prépare sa descente sur St-BEAT ; camping en bord de Garonne, hôtel un peu plus loin. On se retrouve le soir au resto pour clore la journée.

 

VENDREDI 30: ST-BEAT / Ste-MARIE de CAMPAN -3cols . 98 km.

TRACE GPS: St Beat à Ste Marie de Campan 

 

Rendez-vous à 7h30 pour départ, mais il faudra attendre 8h15 et pour savoir que ce jour le groupe se sépare exceptionnellement pour la journée (pour aller chercher la fiancée de Jérôme). A ce soir  à Ste-MARIE. Donc Serge part tranquille vers le COL DU PORTILLON  1293m  et frontière  Franco-Espagnole.  Nous connaissons déjà pour l'avoir effectué en 93 avec Jeannot (randonnée des cours d'eau de France). Nous avons l'agréable surprise de découvrir une route entièrement refaite, très élargie, un véritable billard et la montée n'en sera que plus douce (contrairement à 93 : défoncée, très étroite, circulation infernale). Là nous sommes les Rois car pas de voiture. 10h arrivée au col du Portillon. Un peu de répit et ça repart. Nous n'apprécions pas la dangereuse descente sur St-MAMET, elle est trop raide. On traverse  BAGNERES de LUCHON et 10h35 Serge passe à l'attaque du COL de PEYRESOURDE 1568m. avec toute sa splendeur. On y parvient à 12h05. Descente et place pique-nique à BORDERES-LOURON. 13h15 on quitte ARREAU et le COL d'ASPIN 1489m s'offre à nous avec ses 12 km d'ascension et moyenne de la pente 7%. Il fait chaud et nous quittons la vallée d'Aure.16h30 arrivée, les autres nous attendent. Installation, repos, ce soir repas convivial au resto, et après Bonne Nuit.

 

SAMEDI  31: Ste-MARIE de CAMPAN / GEDRE - 44km. 1col

TRACE GPS: Ste Marie de Campan à Gedre  

 

Après une bonne nuit préparatifs pour une petite étape avec un géant au programme : le mythique COL du TOURMALET 2215m. Il fait froid avec quelques degrés seulement ce matin ( 4 à 6°). Et c'est parti pour un tour de col ! Les % indiqués au départ ne sont pas pour ravir les cyclos, pas toujours bon pour le moral !!! quand faut  y' aller, faut y'aller. Allez courage l'équipe ! le PIC du MIDI de BIGORRE s'impose à nos yeux de toute sa hauteur. A LA MONGIE il commence à pleuvoir et c'est un sacré déluge qui suit. Pas de pot ! les K Waï sont vite sortis, bien nécessaires à cette rude montée. Pour atteindre le col ils sont plus que trempés et sans visibilité. Ce TOURMALET restera gravé dans les mémoires. Peu de touristes au col avec ce temps dechien, sauf 4 valeureux cyclos ! Dans la descente un coin au sec est le bienvenu pour manger et on retrouve la clarté. A  LUZ  St-SAUVEUR  un café s'impose. Le soleil chauffe à nouveau. Reprise  de la route pour GEDRE, halte du jour, après avoir franchi le Pont Napoléon III aux profondes et impressionnantes crevasses et gorges de toute beauté.14h15 STOP au lieu d'hébergement. Chacun va pouvoir souffler, récupérer et faire sécher les fringues !

 

DIMANCHE 1er AOUT: GEDRE / ARRENS -  90 km. 3 cols. 2200m dénivelée.

TRACE GPS: Gedre à Arrens Marsous 

 

Bon repos et l'équipe repart  avec plus de forme ce matin. Direction GAVARNIE afin de rouler quelques km pour mise en jambe et préparer les futurs cols. Tranquilles, sans circulation à cette heure « matinale » de 8h15. C'est très calme à GAVARNIE lorsque nous arrivons. Il n'en sera pas de même au retour des cols en fin de matinée, car la meute des touristes et marcheurs sera sur place et j'te dis pas l'afflux de monde et  de voitures  qui nous gêneront pour nous frayer un passage !!! Les ânes et les mulets (Pôvres bêtes) attendent patiemment d'être « montés » par les visiteurs.

Nous apercevons le Cirque et sa Cascade, fabuleux site. D'ici donc, nos grimpeurs empruntent la route pour une côte aux % très relevés ; elles est parsemée de jolies chèvres qui « stationnent » n'importe où et animent le parcours. Nous profitons de la vue sur la BRECHE de ROLAND et ses 2807m. La route est un long ruban fort agréable. Ces deux cols seront un aller retour, se terminant en cul de sac. 10h45 arrivée au COL des TENTES (ou TANTES) 2208m et il faut pousser la pédale au COL de PORT GAVARNIE (ou BOUCHARO) 2272m. (site internet, où des cyclos ont photographié et filmé en live vélo ces deux cols) C'est la frontière espagnole et terminus pour nous. Quel somptueux paysages, c'est un régal. Après réalisation, par plaisir, de ces deux cols, on redescend sur GAVARNIE et les petites chèvres ont trouvé le sommeil, posées ça et là. Ce fut donc un aller retour de toute beauté qui nous a ravis. Continuité  et pique nique à LUZ  St-SAUVEUR ; puis nous nous dirigeons sur ARGELES-GAZOST que nous contournons. Les km s'effritent tranquillement avec passage à St-SAVIN, joli village, homonyme de celui de l'Isère. Après ce village, une bonne surprise pour les hommes : les attend une très rude montée très éprouvante pour le COL des BORDERES 1156m, qui annonce12 à 15%. C'est d'autant plus pénible que c'est une pente très irrégulière et très casse patte, route en mauvais état et la chaleur avec nous ! OUF ! une fois au col. Puis s'amorce la descente nous faisant arriver à ARRENS-MARSOUS, avec camping et hôtel. 16h35 dure journée.

 

LUNDI 2: ARRENS / BEDOUS . 76 km. 3COLS. 

TRACE GPS: Arrens Marsous à Bedous 

  

Une  journée  qui s'annonce encore bien remplie et comblée de beaux panoramas, car direction COL de SOULOR 1474m. Une belle arrivée avec l'accueil des chevaux toujours fidèles au poste. -ou au COL -La petite équipe regroupée, se prépare pour les km qui les séparent du COL de l'AUBISQUE 1710m. et sa petite route étroite. Rencontre de nombreux cyclos dans ce secteur réputé ; c'est la descente sur GOURETTE, puis EAUX-BONNES, offrant des  vues sur le Massif Pyrénéen. Ensuite passage à LARUNS et à BIELLE. Maintenant nous nous concentrons pour le parcours du COL de MARIE BLANQUE 1036m. Le ciel bleu  manque pour apprécier davantage ce coin désertique et même sauvage au plateau de Bénou.12h15 il pleut juste de quoi nous enquiquiner, on s'arrête donc quelques instants et le soleil revient, 13h ESCOT pour casser la croûte et café à SARRANCE. On va se diriger ensuite sur BEDOUS pour terminer l'étape de ce lundi vers 15h.

 

MARDI 2: BEDOUS / LARRAU - 76 km.  11 cols.

TRACE GPS: de Bedous à Larrau  

 

Pour commencer l'étape nous rencontrons à OSSE en ASPE une route coupée pour le COL de HOURATATE 1109m. Nous empruntons une route parallèle  en passant par LEES ATHAS et retombons au COL de BOUEZOU 1009m. De là, on fera un aller retour pour faire celui raté au départ. D'autres cols vont agrémenter l'itinéraire de ce jour. Avant le COL de LABAYS 1331m, route coupée pour la  PIERRE  St-MARTIN ,  mais on peut passer. Le % s'avère très fort et très dur. Reprise normale du parcours pour joindre le PAS de GUILHERS 1436m. S'en suit un petit col de moindre importance. Un aller retour va nous conduire au COL de la PIERRE ST-MARTIN 1760m. frontière Espagnole. La route sillonne un plateau rocailleux et plus que désertique (nous y sommes seuls) c'est presque lunaire ! Ce paysage valait vraiment le détour. On revient sur nos pas et nous dirigeons vers le COL de SUSCOUSSE 1 216m. On y accède par une pente corsée elle aussi, puis COL du SOUDET. Plus tard arrêt pique nique près d'un troupeau de moutons broutant vers nous. On ne semble pas les déranger. Après  ce moment de répit, les 4 cyclos vont se « faire » le COL de la TAILLADE 1425m. Nous, nous les attendons. 14h20 continuation sur LARREAU avec sur le passage les gorges de KAKOUETTA et nous suivons le Gave de Larreau. Une pente à 2 chevrons nous guette pour terminer cette étape. Au camping nous rencontrons des cyclos qui réalisent une Transpyrénéenne organisée par Pau : 780 km ; 7jours ; 110 à 130 km par jour. Echange d'idées.

 

MERCREDI 4: LARRAU / DANCHARIA - 94 km- 6 cols.

TRACE GPS: de Larrau à Dancharia  

 

 

8h10 décollage pour un 1er col,  accompagnés d'un temps gris et très menaçant et un fort vent de face pour nous « aider ». Les cols de ce jour vont être très marquant et on s'en souviendra, mais combien le paysage est beau si les côtes sont raides ! Telle sera la montée de ce COL de BAGARGUI 1327m.  On y accède par des lacets très prononcés ; nous sommes pratiquement seuls sur la route, c'est une aubaine, car c'est 2 chevrons  de continu avec une vent  de face devenu très fort, qui nous déporte parfois ; il y en a pour 13 km sans répit. 9h30 belle arrivée au sommet de ce col grandiose. Va s'en suivre LES CHALETS d'IRATY 1335m et sa dense forêt. Un petit en cas et habillage pour la descente et le passage facile (pour une fois) du COL d'HEGUICHOURI 1319m. La descente s'effectue  dans une belle forêt de hêtres. Pause café en bas du col. Nous reprenons le parcours pour un col au nom « très court et facile à prononcer » : BURDINCURUTCHETA 1135m. et ses 10 bons km aux % prononcés avec une route taillée à flanc de montagne couleur ocre , paysage très aride et sauvage. Il est plus que beau ce col et nous rempli la tête de souvenirs. On enchaîne (rien ne les arrête !!!) le COL de HALIZA 782m. L'altitude commence à faiblir, car nous en finissons avec la haute montagne et nous « descendons » vers l'Océan. Tranquillement, arrivée à St-JEAN PIED de PORT, avec la foule attirée par ce joli village basque  de l'arrière pays et très touristique. Puis c'est St-ETIENNE de BAIGORRY et nous allons franchir le COL d'ISPEGUY 690m,  nous trouver en Espagne une nouvelle fois. De grands beaux lacets nous font glisser vers le pied du col après un casse croûte pris dans la descente. 14h15 en selle avec la chaleur et nous passons le col espagnol de PUERTO de OTXONDO 602m, pour arriver 10 km après à DANTCHARIA ; Nous quittons le sol Espagnol pour le sol Français (quelle différence ???). Puis 16h45 ANOHIA fin de l'étape de ce mercredi et elle a été fabuleuse !!!

 

JEUDI 5: ANOHIA / HENDAYE - 66 km - 6 cols - c'est la FINALE !!!

TRACE GPS: de Dancharia à Hendaye  

 

 

Dernier jour, nous quittons  ANOHIA et arrêtons à ST-PEE de NIVELLE afin de réserver camping et hôtel pour ce soir ; c'est plus sûr en cette période d'affluence. Auparavant nous avons passé le COL de PINODIETA 176m. Nous passons ASCAIN (petit train de la RHUNE) et ce sera le COL de ST-IGNACE 169m. Arrivée à SARE (pays de Ramuntcho) et en vue le COL de LIZUNIAGA 150m. (Espagne pendant une douzaine de km) Le petit pays de BERA/VERA de BIDASSOA est typiquement basque et très fleuri. Pique nique au soleil ensuite. Passage au COL de IBARDIN 317m   avec des lacets bien prononcés, pente un peu raide car partis du niveau de la mer. Frontière Espagne/France et le petit dernier de la randonnée COL de COURLECOU.

 

15h sera l'arrivée triomphante à HENDAYE en bord de mer. Toute l'équipe est ravie de cette randonnée, qui nous a fait tant  souffrir certains jours, il faut bien le reconnaître ; mais nous avons eu  la compensation de magnifiques paysages qui nous ont réconfortés tout au long de notre expédition. Ce fut une très belle épopée et un ravissement complet. Quelle satisfaction de l'avoir réalisée ,que de souvenirs en tête, avec toutes les bonnes ou moins bonnes anecdotes de ce séjour collectif. Bravo aux cyclos et leurs accompagnatrices.

 

 

                          SERGE  & LILIANE
 

Commenter cet article

DUFRESNE Serge et Liliane 16/02/2011 13:39



merci à Régis pour le travail effectué avec tous les détails de cette merveilleuse randonnée qui a comblé tous les participants à cette épopée. Nous ne pouvons que vous encourager à la
découvrir, les Pyrénées sont  tellement magnifiques.


Liliane & Serge



cyclorandonneurvarçois 09/02/2011 07:23



Chapeau bas aux cyclos sur le vélo et aux suiveuses dans les voitures, car pour un périple comme celui là, l'intendance doit avoir un rôle important. Merci à Liliane et Serge de m'avoir prêté les
cartes de ce voyage, qui a présent sont accessibles à tous les cyclottes et cyclos qui ont internet.


Régis



Archives

À propos