Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 09:46
VADE RETRO SANNATAS !
 
Encore six participants au départ de Laffrey pour cette belle mais difficile randonnée du tour de l’Alpe du Grand Serre. Nous aurions même pu être sept, mais un Gastounet par l’odeur non alléché des difficultés du parcours, a déclaré son forfait (ça c’est fait ...). Car avec ce parcours de 55 km pour un dénivelé de 1450 mètres positif (record de saison battu), nos assidus vététistes en ont pris plein les yeux mais surtout plein les jambes ...
 Et dès le démarrage les ennuis commençaient (les nôtres aussi ...) pour notre élève stagiaire pourvu de son nouveau GPS. En effet, impossible d’ouvrir le tracé. Tracé qui pourtant était bien dans la boite du pandore grâce à la fonction magique blue tooth.  Ce GPS serait-il donc ensorcelé ? Vade retro satanas ! 
Heureusement par miracle, notre exorciste “Pierre l’enchanteur” de ses doigts magiques, actionnant quelques fonctions, redonnait aussitôt des couleurs à cet écran récalcitrant (comme l’est d’ailleurs notre élève stagiaire au maniement du GPS). Et c’est avec une flèche folle et rebelle, mais retrouvée que nous pouvions enfin nous élancer sur cet éprouvant circuit.
Un parcours exigeant où les descentes ne sont jamais dans le bon sens ... Que de sueur, de poussettes exténuantes pour un gruppetto parfois en perdition et scandant fanatiquement pour se motiver : “Mais qu’il est bon Yvon ! ” ou “Tout est bon dans le Yvon” (car pour info, Yvon, c’est notre modèle à suivre, notre mascotte quoi ...). La fatigue bien présente, les plus atteints commençant une légère déprime, se jurèrent de ne plus refaire ce parcours. Aussi, après une multiplication d’efforts pour le franchissement du col du Parché qui bascule en superbe descente vers la station de l’Alpe du Grand Serre, s’imposait la pause syndicale à la terrasse d’un café afin de remonter le moral des troupes.
Un accueil sans précédent par une autochtone au service des consommations. Après la commande s’en suivi très rapidement un dialogue sous forme de match, entre notre élève stagiaire en manque certain de conversation de par la difficulté du parcours, et une hôte qui devait attendre le bon chaland depuis un sacré moment. Bref deux concurrents à fort potentiel dans les starting-blocks et prêts à en découdre.
Au départ le match fut serré, notre élève stagiaire réussissant à remporter quatre jeux de proses dans le premier set. Mais par la suite, ce fut la véritable déculottée, notre hôtesse se jetant sur chaque mot prononcé par son adversaire pour en faire des phrases, puis des demi-dialogues et enfin un immense monologue ; Le tout en quasi apnée passant du coq à l’âne. Tous les sujets furent abordés sans tabou : comme l’ile Maurice lieu de sa naissance, la cuisine créole, le trimaran de son ex mari dans le port de Cannes, la mentalité savoyarde, celle des Grenoblois, les raisons qui l’ont amenée à son divorce, bref la totale ... battant ainsi à plate couture par trois sets à rien, notre équipier médusé et  muet de consternation. C’était pourtant pas évident d’effacer un tel concurrent à “conversation grand fleuve” qui reconnut après coup, “qu’il n’était pas agréable de discuter avec quelqu’un avec qui on ne peut pas en placer une” ...
 
C’est donc un peu ivres de paroles voire même complètement soulés avec seulement quelques thés ou cafés ingurgités que nous sommes remontés sur nos destriers. Un retour vers Laffrey plus facile et ludique avec un franchissement de torrent et de sympathiques descentes, histoire d’oublier les mauvais moments et de remettre peut-être cette sortie à l’ordre du jour les saisons prochaines.
 
Maxime du jour : Qui aime bien châtie bien !
Amicalement
Alain
Published by cyclorandonneurvarçois - dans VTT du mardi
commenter cet article

commentaires

séjours vélo en espagne

logo velo cambril

Divers

TOPOS VTT                

LE CRV AU FIL DU TEMPS  

 

 

 

 

Articles Par Catégories