Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 23:22

3eme édition de cette rando complètement inconnue, que Christophe nous a proposé ce dimanche. La GRESIBIKE. Gérald, Valentin et moi pour compléter le quatuor CRV sur la boucle de 35km 1000M+. Circuit sympathique où le D+ montant se fait par des pistes forestières et le D- par des mono-chemins joueurs voire pentu avec quelques passages limite enduro.  Sandwich barbecue bière pour clôturer cette rando VTT. A refaire.

 

           Régis

 

   carte parcours et profil en cliquant sur le titre du cadre ci-dessous

VTT: rando "gresibike" avec Christophe

Published by cyclorandonneurvarçois - dans VTT du samedi VTT
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 17:09

Tabernacle, ils ont fait le tour du MESNIL montant !

Ca devait arriver ! Depuis le temps que ce groupe de vététistes du mardi existe qu’il était donc normal que cette notoriété traverse nos frontières. Pour preuve nous avons eu le plaisir d’accueillir un Québécois pur jus. Tout y était, la sympathie, la joie de vivre et un accent à couper au couteau presque aussi drôle que l’accent Dauphinois.

Et C’est onze vététistes (une équipe de foot au complet) qui prenaient le départ de MENS pour accomplir le magnifique tout du MESNIL. Un parcours de 40 km pour 980 mètres de D+ concocté par notre Roger’s international et qui empruntait les itinéraires 10 et 3 des circuits officiels. Et oui ! Roger’s c’est désormais notre David GUETTA ; il mixe aussi ... les parcours.

A signaler également le retour tant attendu de notre féminine Clairette qui durant tout l’hiver avait lâchement abandonné son VTT pour une vulgaire paire de planches.

Malgré un ciel peu engageant au départ, le soleil a très rapidement pris place pour rendre cette randonnée encore plus agréable. Un circuit très varié qui alterne bien les difficultés et qui offre des vues splendides. Certains pourraient parfois reprocher un peu trop de bitume par endroits (pour ma part, c’était encore trop peu). Toujours est-il qu’en fin de parcours, les jambes étaient bien lourdes pour l’ensemble du groupe et notamment pour Pierre. Faut dire qu’il a eu la mauvaise idée de faire essayer son VAE à Jean notre Québécois du jour. Ce dernier a tellement apprécié ce prêt qu’il a fait duré le plaisir, montant, remontant, re-remontant les côtes avec la banane alors que Pierre monté sur le VTT du Québécois perdait sa pêche.

A l’arrivée, comme de coutume le petit groupe s’est rassemblé sur la terrasse de la piscine de Mens pour le petit pot à requinquer.

Alain Probable

Published by cyclorandonneurvarçois - dans VTT du mardi
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 03:05

Reconaissance du parcours de 100km de la VTM

 

Nous sommes une dizaine au départ de l'Oriel et à Vif nous prenons au passage Alain et Gérard qui ont tout juste le temps d'enlever le kaway. Il faut dire que l'allure est plutôt soutenue avec les Marcel, Gaspard, Jean Louis et Gérard sans oublié Bernard.

Les contrefort du Vercors sont dans le brouillard. Nous sommes étonnés de voir le nombre de voitures qui roulent sans leur feux de croisement. Nous prenons la route non goudronnée qui arrive au col du Fau. Les derniers orages ne l'on pas trop dégradée et elle sera praticable samedi pour la VTM à condition qu'elle ait lieu car la météo n'est pas optimiste.

Dans le col de Cornillon le groupe s'étire, il est vrai qu'il est long ce col mine de rien.

Nous arrivons au pont de Cognet l'un des points fort de la VTM. En général les gens se souvienne de la rampe à 12%.

A Mayre Savel nous faisons le plein d'eau les gourdes sont vides car maintenant il fait chaud. Arrivé à la Motte St Martin nous prenons la petite route du château plus sympa que la route directe. Il ne reste plus qu'à se hisser jusqu'à Monteynard.

Nous nous demandons d'ailleurs s'il ne serait pas préférable de passer par les Buttarias et la Motte d'aveillans  pour avoir une montée plus souple et aussi moins connue.

Jolie sortie avec un bon groupe.

                                        Michel

Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 03:00
Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 19:43

 

Il y a une quinzaine d’années, j’avais pris le train jusqu’à Lus la Croix Haute avec mon vélo, puis j’avais pédalé jusqu’à Marseille  pour y rejoindre ma famille…  C’était un coup d’essai pour un éventuel Varces / Nice que je n’ai encore jamais concrétisé !!!

A l’époque, la nationale de Lus jusqu’à Sisteron m’avait pesée à cause des voitures. J’avais donc dans la tête de refaire, un jour peut-être, ce circuit sans le train et sans cette nationale.

Vendredi dernier toujours dans le même état d’esprit, à l’occasion d’un weekend entre amis, j’ai rejoins Le Beausset dans les règles de l’art, afin de valider un espece de brevet 300km !! Il m’a fallut du gros moral pour partir à 6h15, car une bruine se transformant en pleuviote brouillard dés St gorges de Commiers n’était pas pour me rassurer sur mon avenir cycliste !!! J’ai roulé 2H00 dans ces conditions bretonnes. La pleuviote s’arrêta à l’entrée du Dévoluy, mon 1er rayon de soleil fût sur le col du Festre (une première pour moi) et le soleil franc sur Veynes. Une fois arrivé à Veynes, toujours dans l’esprit d’éviter la nationale Lus / Sisteron, j’ai continué sur le même axe que le Dévoluy en direction du col d’Espreaux pour basculer sur la vallée de la Durance. Idem, tranquille pas de voiture, une pente douce, bref du bonheur.

De là, jusqu’à Trets via Sisteron, Volonne, Les Mées, Oraison, Vinon, Rians,  pourrait être une grande traversée du désert pour les purs montagnards, mais pour le Normand que je suis, ce grand et long faux plat  descendant de 110 km avec petit vent ¾ face fut une réconciliation avec mon passé.

Arrivé à Trets, une petite pause s’impose, car toujours pour éviter les voitures, j’ai trois petits cols, voire petites bosses devant moi. Mais là, avec pas loin de 250km dans les cuisses, je sais qu’il va falloir gérer ces « bosses » comme des grands cols. Pas de la Couelle, Pas d’Orgnon, col de la Roussargue, et pour finir le col de l’Espigoulier avec sa magnifique descente sont bien passés, certes en 39x24/26 mais j’ai gardé du plaisir. Car  je termine bien fatigué, mais aucune blessure à la selle, aucune contracture, pas d’hypo non plus. Bref, à point mais pas cuit de chez cuit.

Je suis vraiment content d’avoir validé mon premier 300km.

Varces / Nice est toujours en moi, j’espère concrétiser ce projet cette année.

 

                                                                          Régis.

 

 

Parcours et profil en cliquant sur le titre ci-dessous:

ROUTE: Endurance+++ :)) D+réel 4000m

Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE RANDOS DE NOS ADHERENTS
commenter cet article

séjours vélo en espagne

logo velo cambril

Divers

TOPOS VTT                

LE CRV AU FIL DU TEMPS  

 

 

 

 

Articles Par Catégories