Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 19:24

5 - 6 – 7 et 8 septembre 2016

 

 

Ils sont six, fin 2015, à parler de ce périple que trois ont déjà fait en 2014. Et pourquoi pas le faire l’année prochaine ?

Jean-Louis est le seul à ne pas avoir répondu présent en 2014 et cela le démange depuis. Aussi il saute sur l’occasion pour encourager ses copains à lancer le projet pour 2016. Malheureusement une chute en cette fin 2015 le cloue sur un lit d’hôpital, le rêve est-il terminé avant d’avoir commencé ?

Michel et Piero sont motivés et prévoient déjà les étapes et les endroits de repos. Louis est plus réservé, car des petits soucis de santé le perturbent. L’autre Michel, lui est partant et confiant. Joseph, lui, se propose instantanément en pilote de voiture suiveuse. Jean-Louis se dit qu’il n’y arrivera jamais vu son état, mais les autres savent se montrer optimistes.

Une première réunion de préparation en mai, les étapes et hébergements sont décidés : Varces-St Disdier en Dévoluy, St Disdier en Dévoluy-Le Lauzet Ubaye et le Lauzet Ubaye-Vars. La date de départ est fixée au 5 septembre à sept heures. La logistique (2 voitures suiveuses), les coûts (hébergements et restauration), le matériel (5 vélos), les accompagnatrices (Eveline, Arlette, Sylvie) et un chauffeur-mécanicien-entraîneur-conseiller-soigneur-escort boy (Joseph).

Une deuxième réunion fin août permet de consolider et vérifier le projet : tout est bien pensé, ficelé, réservé, estimé et  yaka, yapluka !!

Les hésitants, Louis et Jean-Louis sont rassurés sur leur santé, peut-être pas la condition physique optimum, mais Michel et Piero sont convaincants :  en cas de problèmes ou de difficultés, quelles qu’elles soient, il y aura deux voitures suiveuses.

 

Lundi 5 septembre : Varces - St Disdier en Dévoluy

Il fait beau et frais. Ça commence dur avec la montée sur Monteynard. Les Corniches du Drac, la Mure, St Pierre de Méaroz, tout va bien, nous avons la banane et nous sommes contents d’être là. La montée sur Saint Sébastien va faire un peu mal, mais la pensée du casse-croûte nous pousse. Le pique-nique organisé par les dames est le bienvenu surtout que Joseph a apporté un bon vin rouge. Tout le monde est satisfait de cette première halte.

Et c’est reparti, route sur St Disdier via Cordéac. Le chemin parait long, mais nous arrivons guillerets au Gîte de St Disdier. Nous sommes bien reçus, très chaleureusement par Josiane qui remercie vivement Michel de leurs différents échanges de préparation. L’hébergement est confortable et le repas copieux et réparateur. Nous avons pris beaucoup de précautions pour qu’une glissade en sortie de douche ne se répète pas. D’ailleurs sur la porte de la douche, il y a une plaque : «douche St Joseph».

 

 

 

 

 

Mardi 6 septembre

St Disdier en Dévoluy -  Le Lauzet Ubaye

 

Beau temps. Bonne humeur. Batteries rechargées.

Ce n’est pas une crevaison du matin qui va gâcher ce début de journée, n’est-ce-pas Louis ?

Nous voilà partis à l’assaut du col du Noyer. C’est un plaisir d’escalader ce col  avec des marmottes comme spectatrices. Elles sifflent en voyant passer Michel, elles l’ont reconnu !!

En haut du col, il y a beaucoup de vent et il fait frais. Chacun a sa photo devant le panneau, preuve du passage pour obtenir la médaille. Joseph a la banane : il n’a jamais monté le col aussi vite et en quatrième !!!   

Puis descente sur St Bonnet en Champsaur ; Michel se régale et déboule les kilomètres à toute allure, comme en montée, il ne freine pas !

Cap sur le deuxième col de la journée, col de Manse. Après le Noyer, c’est de la rigolade ; Michel pense déjà à la descente à venir, Louis a le sourire, Piero songe au bon casse-croûte qui l’attend à Chorges, Michel (l’autre) sifflote et Jean-Louis est trop content de sa condition.

Michel, après une descente d’enfer sur la Bâtie-Neuve, pris dans son élan arrive le premier à Chorges où nous attendent nos chères compagnes avec le ravito. Après le café sans pousse-café, il faut s’élancer sur la RN94 en direction de Savines-le-Lac : c’est le plus désagréable du périple avec cette satanée circulation où les véhicules roulent vite.

A Savines, Louis décide de breaker et monte dans la voiture du manager Joseph. Les autres continuent, sous une chaleur accablante. «Putain de montée !» Sur Le Sauze-du-Lac. Ouf ! Un bistrot et une fontaine, Michel court vers la font…, non, vers la terrasse du bar. Une bonne pression bien fraîche le calme, car cette pente surchauffée l’a énervé.

En fin d’après-midi, l’hôtel du Lauzet Ubaye est l’oasis de nos cyclos.

Piero infatigable fait le tour du village avec Arlette, pendant que les autres de délassent sous une tonnelle bien fraîche avec une bière à la main, fraîche aussi !!

 

 

 

 

Mercredi 7 septembre

 Le Lauzet Ubaye - Vars- 

 

Une bonne nuit réparatrice et voilà nos lascars prêts à se lancer vers le col qui fait peur. Toujours en forme et de bonne humeur ils préparent leurs montures. Mais, voilà-t’y-pas (comme disent les gens du coin) que Piero constate une crevaison (lente certes, mais réelle). Tout en réparant, nos soupçons se portent sur Arlette !!... Cela fait la deuxième crevaison (de nuit), et, c’est la dernière à avoir approché les vélos !! ???

Nous voilà partis! Mais un vent de face nous gêne, il en faut plus pour contrarier nos bonhommes. A Barcelonnette, Piero regrette que les Debrucq ne soient pas là pour un bon café. A Jausiers, Jean-Louis commence à se demander ce qui l’attend car Michel, Piero et Louis parlent du col de Vars depuis longtemps en disant «c’est dur ! dur !» Joseph, quant à lui, il en fait encore des cauchemars. Seul l’autre Michel semble serein et impassible «on verra bien !» Huit kilomètres dont quatre à dix pourcent. Là c’est chacun pour soi et Dieu pour tous. Louis cède, petit Michel monte avec légèreté, Piero tranquille pédale souplement, Michel râle et s’accroche, Jean-Louis monte à son train super décontracté. A un kilomètre, regroupement général ; on est là pour être ensemble et c’est ensemble que nous franchirons ce satané col, n’est-ce-pas les gars !!?

Alors surtout ne vous arrêtez jamais au snack-bar du col de Vars. Ce sont des fous furieux qui gèrent et servent. Notre bouillonnant Michel a bien failli leur faire avaler leurs sandwiches. Mieux vaut descendre directement sur Vars-Sainte-Marie, où vous serez accueillis comme des rois et coucounés.

Quel accueil mes amis ! Cette auberge familiale est confortable, agréable, un vrai paradis. Louis a fêté son anniversaire le soir-même et a reçu un cadeau des patrons. Bon anniversaire Louis !! Et merci pour le champagne !

 

 

 

 

Jeudi 8 septembre

 Retour sur Varces 

Un petit déjeuner fourni est servi. Les conversations vont bon train. Pas de vélo aujourd’hui !

Il y aura deux équipes pour le retour en voiture : Arlette, Piero, Joseph et Louis dans une voiture, Eveline, Sylvie, les deux Michel et Jean-Louis dans l’autre.

C’est le grand chambardement. Il faut charger vélos et bagages ; bien arrimer tout çà.

Puis vient le moment émouvant des adieux avec nos chaleureux «aubergistes».

Nous voilà rassemblés et prêts à partir avec un petit pincement, car nous avons partagé de bons moments d’amitié et de rigolade malgré les efforts physiques. Tout le monde est ravi et satisfait de ce séjour sportif et convivial.

Jean-Louis est super content et enchanté d’avoir fait ce périple mais surtout de l’avoir réussi physiquement.

Piero se demande s’il le refera une troisième fois.

Michel a trouvé ça dur mais à refaire : il se met à la diète en rentrant.

Louis en a bavé un peu mais il voulait fêter son anniversaire à l’air pur.

Michel, le cycliste affuté,  a perdu quelques grammes et doit mettre un tendeur en guise de ceinture à son pantalon.

Eveline, Arlette et Sylvie nous ont supportés moralement, et nous ont permis de ne pas se tracasser pour l’intendance, de jour comme de nuit. Merci de leur bonne humeur, de leur compréhension, de leur patience (et il en faut avec cette équipe de lascars !!), de leur gentillesse et de leur dévouement.

On se quitte et rendez-vous est pris pour la suite des sorties-vélo à Varces.

 

Je tiens à remercier mes compagnons de voyage, car, sans leur insistance, je ne me serais pas lancé dans ce périple. Ma confiance en eux a payé, parce que c’est avec beaucoup de joie, plaisir et amour du vélo, que j’ai réalisé une superbe aventure cycliste, sportive et humaine.

Merci les gars !!                                                                                              

Jean-Louis

 

 

Published by cyclorandonneurvarçois
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 20:43
 
Nous sommes quatre au départ d’une belle rando de 70 Km et 1000 m de D. 
Nous démarrons de  Coublevie en direction du col de la croix Bayard. St Etienne de Crossey, St Aupre. A partir de là, nous empruntons une belle route inconnue du groupe en direction du grand Vivier. Passage vers le sommet du Baracuchet (959 m) La pente est moyenne et les discutions vont bons trains. A noter une belle vue tout autour de nous. Descente vers St Sixte et St Geoire en Valdaine. Un petit 8° dans la descente. Le ciel est gris, mais les coeurs sont chauds. Le tour du lac de Charavines nous procure une belle vue. Le soleil fait une petite percée. Le retour vers Chirens se fait sentir (jambes lourdes par manque d’entrainement) Le plat de St Nicolas de Macherin est le bien venu. Nous évitons la montée de Tolvon et des  gorges.  Malgré le ciel gris, nous arrivons avec le sourire. Bravo à ce petit groupe qui s’est comporté comme de vrais cyclos, et le plaisir de découvrir une nouvelle route.
 
 
                                       A bientôt sur un nouveau parcours.    Roger’s.
 
 
Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 19:41

 Arnaud, Christophe, Valentin et moi. Les chemins sont étrangement  secs pour un mi-mars. Normalement en cette période on affute les réflexes dans des glissades roue avant, arrière. Un petit vent du nord accompagné de 2 petits crachins pour nous dire que le printemps n'est pas encore là. Parcours avec du D+ un peu rude, mais par paliers, plutôt qu'en une seule montée sèche, ce qui favorise la récupe.  Gérald, il ne manque plus que toi :-)

 

Régis

 

Cliquer sur "VTT: CRV Arnaud, Valentin, Christophe ci-dessous

pour voir le profil et circuit sur fond de carte

Published by cyclorandonneurvarçois - dans VTT du samedi
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 20:19

Sortie de jeudi 16 mars - Venon

 

Cette belle journée printanière incite les cyclos à sortir. Nous sommes une bonne vingtaine au rendez vous au départ.

D'entrée les femmes nous disent qu'elles ne veulent pas faire la montée de Venon et qu'elles vont faire du plat vers St Nazaire Les Eymes.

C'est vrai que cette montée de six kilomètres à neuf pour cent de moyenne n'est pas facile à avaler surtout pour ceux qui n'ont pas beaucoup de kilomètres.

Le bon coté de cette route c'est qu'elle n'est pas encombrée par les voitures et que la vue est très jolie.

Trois groupes se sont formés permettant à chacun de rouler à son allure.

Ce circuit de 70km est très agréable, peut être un peut tôt dans la saison surtout que le début d'année a été pluvieux nous empêchant de sortir.

En tout cas cela fait plaisir de rouler avec autant de monde.

 

Michel

 

 

Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 11:35


Je commencerai par dire du bien de ce beau rallye. Circuit toujours agréable. Bonne ambiance. Vue magnifique sur les sommets de Belledonne, le massif des Bauges, les vignobles au dessus du lac St André.....etc....etc....73 Km; un peu moins de 800 m de D. Nous sommes quatre au départ. Gaspard, Gérard Ch, Alain B. Les deux locomotives ont la gentillesse de nous attendre. Sympa. A la fin du parcours, ils ont lâché les chevaux. C’est normal. Ou le bas blesse, c’est à l’inscription. Ils ne sont pas du tout à la hauteur. Une énorme file d’attente pour les clubs. Et moi qui ne trouve pas mieux de donner à Gaspard (qui était au début de la file), mon bulletin, ainsi que celui d’Alain B (ce cher, ce très cher camarade qui s’occupe de mon foie, de ma rate et de mes nombreux organes défectueux) ce qui a provoqué des hurlements des cyclos qui attendaient depuis plus d’un quart d’heure. Une retraite stratégique s’est
vite imposée. Et c’est non inscrit que j’ai pris le départ. (inscription a l’arrivée et aucune file d’attente, super...)
Nous avons également rencontré Marc K, Jean-François P, ainsi que notre super masseuse: Catherine. La soupe à l’oignons, toujours excellente, ainsi qu’un peu de saucisson et du fromage. Bonne après-midi sauf, au départ, ou j’ai failli déclencher un début “d’émeute”. Au prochain rallye.........dans le calme.    

 

 

                            Roger’s.

 

 

Published by cyclorandonneurvarçois - dans ROUTE
commenter cet article

séjours vélo en espagne

logo velo cambril

Divers

TOPOS VTT                

LE CRV AU FIL DU TEMPS  

 

 

 

 

Articles Par Catégories